Plan de travail

Posté le par

Plan de travail, mode d’emploi (document distribué aux familles en septembre 2013, après élaboration de la version 3 de mon plan de travail).

1 – Un plan de travail, qu’est-ce que c’est ?

C’est un document individuel à partir duquel élève et enseignant contractualisent un parcours d’apprentissages résultant de la combinaison entre les choix de l’élève, ses capacités et les intentions de l’enseignant.

Le plan de travail permet de noter les activités de chacun : ces activités correspondent aux projets personnels, aux besoins individuels et aux compétences attendues par les programmes scolaires.

C’est à la fois un outil d’organisation et de suivi du travail des élèves.

2 – Un plan de travail, pour quoi faire ?

  • pour personnaliser les apprentissages ;
  • pour gérer l’hétérogénéité d’un groupe classe ;
  • pour susciter la coopération et l’entraide entre enfants ;
  • pour permettre aux enfants d’effectuer des choix ;
  • pour proposer des travaux qui permettent de progresser, de grandir.

Le plan de travail intègre donc

  • des activités individuelles ;
  • des activités que l’on peut effectuer en petits groupes ;
  • des activités dirigées (avec l’aide de l’enseignant) ;
  • des activités autonomes.

La répartition des activités et l’accompagnement (le « permis d’autonomie ») sont donc différents selon la capacité des élèves à travailler seul, à s’organiser, à faire des choix…

3 – Un plan de travail, comment ça marche ?

Le plan de travail est avant tout un outil pour la classe. Il est distribué aux élèves le lundi matin, pour une durée de deux semaines. Il est composé de différents éléments.

MON PERMIS D’AUTONOMIE :
Il définit la capacité de l’élève à travailler seul
1 Suivi rapproché (L’enseignant me guide dans mon travail)
2 Guidage modéré (Je définis mon travail avec l’enseignant)
3 Bonne autonomie  (Je peux choisir seul mes activités)

MON DÉFI (ce que je veux réussir, terminer) :
Exemples : réussir ma ceinture orange de calcul ; inventer une poésie ; terminer mon exposé sur les ours polaires ; présenter une expérience scientifique…
TEMPS COLLECTIF

C’est un temps de classe permettant d’effectuer des révisions et de découvrir de nouvelles notions, en collectif. Les compétences sont travaillées en classe (recherche, entraînement…), et évaluées le dernier jour du plan de travail.

TEMPS PERSONNEL « PIDAPI » (entraînement, évaluation, projets personnels)

– Les rituels sont des temps quotidiens courts (15 à 20 minutes) consacrés à des activités d’entraînement ou de révision. Certains rituels nécessitent un entraînement régulier préalable (en classe ou à la maison) : tables, listes de mots, conjugaisons…

– Le temps personnel du matin (30 à 45 minutes) est consacré en priorité aux travail avec les fichiers PIDAPI (Parcours Individualisé et Différencié des Apprentissages et Pédagogie Institutionnelle). Ils permettent un travail individualisé en français (vocabulaire, orthographe, grammaire, conjugaison) et en mathématiques (calcul & problèmes, géométrie, mesure, numération).

C’est aussi au cours de ce temps que les élèves peuvent passer et valider les ceintures associées au système d’évaluation.

– Le temps personnel de l’après-midi est consacré aux projets personnels, aux activités de lecture/littérature et d’écriture de textes, à l’aide des différents supports de classe (livres, fichiers, cahier d’écrivain, ordinateurs…)

BILAN DU PLAN DE TRAVAIL (à remplir le dernier jour du PDT)

Il est complété le dernier jour du plan de travail par les élèves, puis par le maître qui veille à l’équilibre général des différentes activités.
Il doit également être signé par les parents.

4 – Un plan de travail, avec quels outils ?

  • le Portfolio Pidapi (porte-vues individuel) : c’est le premier complément du plan de travail. Il contient les grilles d’évaluation des compétences des ceintures Pidapi, ainsi que toutes les fiches-outils et mémos. Emporté chaque soir dans le cartable, il peut accompagner le travail à la maison de l’élève.
  • le cahier Pidapi : c’est le cahier d’entraînement de l’élève. Au début du cahier, la fiche « mon parcours Pidapi » résume en un coup d’oeil les réussites et les compétences à travailler, celles qui doivent être notées sur le plan de travail.
  • Et dans la classe : bibliothèque, dictionnaires, bescherelles, cartes d’entraînement (échelle DB, tables, numération…), ordinateurs connectés à internet, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*